Collège Français de Tuléar - Etienne de Flacourt
Collège Etienne de Flacourt
Collège Etienne de Flacourt
Etablissement Français - TULEAR
Etablissement Français - TULEAR

ARCHIVES DU COLLEGE ETIENNE DE FLACOURT

"Tsingory": une représentation théâtrale des ARTISTES EN HERBE

Comme chaque année, fidèle à sa passion et à son engouement pour le théâtre, l’équipe de l’ « Atelier théâtre malgache » du collège français Etienne de Flacourt, n’a pas failli à son objectif : au moins une représentation par an. Avant tout, admirez l'extrait vidéo...

Si l’objectif numéro un est la recherche de la satisfaction personnelle et collective, de pouvoir se dépasser pour donner le meilleur de soi-même ; pour l’équipe pédagogique, c’est surtout une manière de faire découvrir « aux artistes en herbe », la culture et les coutumes malgaches, à travers les danses, la musique, les chants et les contes du pays.

Une façon aussi d’aider et de valoriser certains élèves en échec scolaire et/ou avec des problèmes de comportement : l’inscription se fait sur la base du volontariat, ils se retrouvent tous sur le même piédestal, bons comme « mauvais élèves ».

L’expression orale, le travail sur la motricité et l’aisance tiennent une grande place. Sur conseil de notre Principal, qui prime pour l’épanouissement de chaque individu et qui ne lésine pas sur la manière pour y aboutir, nous nous y sommes pris autrement cette année. Tout d’abord, une demande d’APP a été faite.

Cette subvention de l’AEFE, « une manne tombée du ciel » pour l’année 2011, nous a permis de prendre un nouvel essor : faire venir un intervenant extérieur.

Imprégnée de la culture malgache, ma passion m’a fait croiser et apprécier la troupe « Voninavoko », une légende vivante du folklore malgache.
Le dirigeant  « DADAGABY » (Gabriel Rakotomavo) est en  même temps auteur, compositeur et chorégraphe.  Qualifié de figure emblématique de la musique malgache, Dadagaby est aujourd’hui « un des trésors humains vivants » de l’UNESCO.
Fondé il y a 40 ans, le groupe est actuellement à sa septième génération.

Après contact au mois de février 2011, Dadagaby,  qui n’est plus apte pour des déplacements assez éloignés, nous a proposé son fils Jean Christian Tsilavina.

Avec Christian, le choix du conte a été fait ; un, parmi les contes étudiés à l’école : TSINGORY.
« Comme tous les enfants du monde, Tsingory est un enfant qui aime s’amuser, danser et jouer de la flute. C’est un danseur émérite. Il ne peut pas entendre de la musique, sans bouger…
C’est son don inné pour la danse, qui l’a amené un jour, près du palais du roi, en entendant un chant mélodieux… « C’était l’oiseau du roi qui lissait son beau plumage », tout en fredonnant une musique douce.
Il était fasciné, voulait se l’approprier,et a failli le tuer.

Heureusement pour Tsingory, il a évité de peu la peine de mort, et le bon roi l’a pris pour être son danseur dans le palais… Découvrez ce conte, dans les contes de Madagascar. » 

Nous avons adapté nous-mêmes le texte.  Par contre, Christian a mis  au service de nos petits artistes en herbe, son talent de chorégraphe et de musicien.
Ainsi, dès la première semaine   des vacances d’octobre 2011, il était sur Tuléar pour former nos 27 jeunes artistes,  faire découvrir la vraie danse malgache, le «Vakodrazana ».
Le rythme des répétitions était assez poussé : 3 heures le matin et 2 heures l’après-midi. Mais l’ambiance régnait : « le Vakodrazana » a trouvé preneur. Si vous étiez passé au collège, en ce moment-là, vous auriez entendu des rires, de la musique. C’était la satisfaction totale !
Obligé de repartir, Jean Christian Tsilavina nous a laissé la musique, pour nos répétitions : deux fois par semaine. Ce n’était pas facile, car il fallait jongler avec les ateliers, les matches de la coupe de Noel… Mais on y est arrivé. Le jour J, c’est-à-dire la date de la représentation, était prévue pour le 22 décembre 2011, après le passage du Père Noel.

Tout y était ! L’attente !...Le stress !... Mais aussi l’espoir car Jean ChristianTsilavina, a promis d’être là, au moins cinq jours avant la fête,car il tenait à voir, lui aussi, comment se sont débrouillés nos jeunes !
Non seulement doué mais sérieux comme son père, il a tenu sa promesse : sa présence nous a été très précieuse aussi bien pour la touche finale, que pour l’habillement des comédiens.
Réussite totale pour nos jeunes !

Cri de joie quand le Principal et la Directrice sont venus féliciter l’équipe. Euphorie générale ! Satisfaction à l’unanimité, aussi bien du côté des  parents, que des collègues.

Ces félicitations ont réchauffé le cœur de ces jeunes qui sont déjà partants pour une représentation en salle à Tuléar. Une des responsables du FSE (Foyer Socio-Educatif) du collège s’est proposée le jour même, pour payer la location de cette salle. Si possibilité et, peut-être pourrions-nous participer au Festival de théâtre de Fianarantsoa ? 
Voir leur fierté, leur joie était la plus grande récompense des animateurs !
Merci Christian : tu es pour nous un grand souvenir. Peut-être à la prochaine. Merci aux aides bénévoles qui étaient avec nous du début jusqu’à la fin, Rita et Nivo.
Merci à Madame la Directrice  d’être passée souvent pour nous encourager.
Monsieur le Principal, ces jeunes vous seront toujours reconnaissants !
Un grand merci à l’AEFE qui,  par sa subvention, encourage toujours les enfants à se surpasser.

A bientôt peut-être,

L’animatrice Suzanne RAZANABAHOAKA

Revenir en haut de cette page

Contactez-nous | ©2010 Collège Etienne de Flacourt